fbpx

Renouer avec ses valeurs propres

Pour une victime de pervers narcissique, renouer avec ses valeurs propres suite à la rupture du lien de soumission, c’est en partie réapprendre à vivre pour soi. Il s’agit de se réconcilier avec la personne qu’elle a été jadis, avant les dégâts causés par le PN. D’autre part, il faut savoir transcender cette expérience malheureuse avec le manipulateur pour gagner en assurance, afin de ne pas retomber dans un nouveau schéma de dépendance affective. Découvrez comment se réapproprier ses convictions profondes

Réapprendre à vivre pour soi

La mainmise du manipulateur pervers sur sa proie rend souvent cette dernière incapable de prendre du recul et l’oblige en permanence à s’épuiser en s’adaptant à l’autre. Elle finit par vivre dans l’anticipation perpétuelle de ce qui pourrait satisfaire son bourreau, et surtout, de ce qui risquerait de lui déplaire et de provoquer son courroux. Ainsi, à force de dénigrement, la victime de verrouillage psychologique se met entièrement au service du bien-être de son PN, jusqu’à en adopter tous les codes : mode de vie, façon de penser, cercle social, etc. 

Suite à la rupture de la relation toxique et en s’astreignant à une absence totale de communication, la personne ayant été sous l’emprise d’un PN va pouvoir s’en détacher progressivement. Ne plus avoir de compte à rendre à un tyran et encore moins prendre soin de lui permet enfin de prendre du temps pour soi. S’écouter et redécouvrir ses besoins et envies est un processus qui, bien que fondamental, est beaucoup moins simple qu’on ne l’imagine. 

La personne en phase de reconstruction psychique doit être patiente et s’accrocher à tout ce qui la rapproche de sa vie avant l’arrivée du manipulateur sentimental. Se remettre aux activités d’antan, reprendre contact avec les personnes que l’on fréquentait auparavant aide à réveiller les traits de personnalité qui se sont effacés sous les effets des techniques manipulatoires du PN. S’autoriser enfin tout ce que le pervers narcissique interdisait peut également être une vraie source d’émancipation. À terme, il faut parvenir à ne plus accorder la moindre importance aux opinions du manipulateur pervers, et se remettre en phase avec ses propres aspirations.

Comment définir ses valeurs propres ?

En psychologie, la notion de valeur n’a pas seulement trait à l’importance que nous accordons à certaines caractéristiques de personnalité. Les valeurs nous affectent, nous motivent, déterminent notre comportement ou nous servent de jauge pour qualifier les autres. Pourtant, bien que chaque individu présente des disparités dans leurs convictions, rares sont les personnes qui s’interrogent réellement sur leur nature, qui plus est lorsqu’elles ont été enfouies par une personne abusive. Mais définir quelles croyances ancrées poussent quelqu’un à l’action ou l’émeuvent, c’est mieux le connaître

Parmi les théoriciens les plus connus qui se sont penchés sur la question, le psychologue Shalom Schwarz a pu identifier 19 types de valeurs humaines divisées en 4 grands groupes : 

  • l’ouverture au changement ;
  • le dépassement de soi ;
  • la conservation ;
  • la croissance personnelle.

Cet inventaire généraliste peut servir de support aux victimes de pervers narcissiques à identifier les grands axes de leurs aspirations profondes. Un thérapeute aidera son patient à mettre en évidence ses valeurs propres afin de mieux les accorder à son mode de vie et ainsi accéder à plus d’épanouissement personnel

Si le processus de reconstruction post-PN est souvent déroutant et tumultueux, la finalité c’est la liberté, la liberté d’être soi et de vivre selon des règles dictées par le bon sens et ses convictions personnelles. C’est pourquoi, après la fin d’une relation avec un manipulateur affectif, il faut tâcher de renouer avec ses valeurs propres et profondes dès que possible.

error: Alert: Content is protected !!