Le chantage affectif

chantage-affectif

Le chantage affectif fait partie des techniques de manipulation mentale qu’un manipulateur manie à merveille. D’où cette instabilité permanente des victimes qui les plonge dans une forme d’usure ou de chaos psychologique invivable qui va les maintenir sous emprise. Vivre le grand amour avec le prince charmant a pour elles un prix : celui de satisfaire à toutes ses exigences de tyran…

Le chantage affectif en psychanalyse

En psychanalyse, le chantage affectif fait partie du syndrome de toute-puissance. Dès lors que les parents ne fixent pas de limites dans l’éducation de leur enfant, ce dernier profite de la situation. Il comprend vite qu’il a un pouvoir sur eux, qu’il est tout-puissant au point de se jouer d’eux. Comment s’y prend-il ? En usant du chantage suivant : « Je te donne de l’amour uniquement si tu fais ce que je te demande, et tout de suite ! ». En devenant adulte, l’enfant reproduira ce fonctionnement dans ses relations amoureuses, comme cela est à l’oeuvre dans la perversion narcissique.

Les pervers narcissiques ont en commun avec les enfants d’être dans la toute-puissance de leurs désirs. Ils s’emparent donc naturellement du chantage affectif et du chantage émotionnel pour s’affirmer dans la relation amoureuse. Bourreaux tout-puissants, ils malmènent leurs victimes dans un « je t’aime, moi non plus », où ils ne s’engagent jamais par peur de perdre leur pouvoir.

Les différents chantages du pervers

Le chantage affectif est une manipulation émotionnelle qui joue avant tout sur la corde de la culpabilité. Il sert à obtenir de l’autre ce que l’on veut au moyen des sentiments. Il relève non seulement du mensonge, mais aussi de la violence psychologique. Si le pervers narcissique l’utilise si souvent, c’est qu’il lui est nécessaire pour maintenir son emprise. Un chantage affectif continuel rassure tout être manipulateur qui a toujours secrètement peur de perdre sa proie. La succession des chantages sont autant de rituels pour lui, qui viennent lui confirmer son ascendant sur sa proie. Le fait que celle-ci obéisse est de plus vécu pour lui comme un acte de loyauté, même si, profondément, cette soumission n’est mue que par la dépendance affective.

Les chantages affectifs peuvent prendre différentes formes. La jalousie du pervers narcissique est certainement son visage le plus courant, quand il s’agit que rien ni personne n’approche de sa victime. Les termes seront sans équivoque : “c’est lui ou moi”, “ne me fais pas souffrir…”
La séduction et le mensonge viennent aussi couramment à l’appui d’un chantage affectif. Le manipulateur promettant monts et merveilles à sa proie pour obtenir ce qu’il veut. Ces promesses peuvent prendre d’ailleurs un tour parfois puéril, comme : “Si tu le fais pour moi, je t’aimerai encore plus”!

Mais le chantage affectif d’un manipulateur pervers inclut aussi souvent la menace : «  il est hors de question que tu dises non », ou la dévalorisation : “je ne sais vraiment pas ce que je fais encore avec toi “.
Néanmoins, un chantage affectif effectué avec doigté cherche toujours à faire culpabiliser : “je croyais que tu m’aimais plus que ça” ou “tu es incapable de me comprendre” ! Toute personne manipulatrice adore se poser en victime et excelle à ce petit jeu. Elles exercent aussi très bien leur pression affective par le silence, ou la bouderie hostile, qui finit invariablement par faire craquer leurs victimes.

La position de la victime

Subir les chantages affectifs d’un pervers narcissique est l’on s’en doute éprouvant, même si ces prédateurs savent faire alterner les moments de calme entre leurs différentes attaques. Le chantage affectif n’est qu’une arme parmi d’autres dans la panoplie du manipulateur pour faire vivre l’enfer à ses victimes.
Peu à peu celles-ci risquent d’abdiquer et de renoncer à se battre, cédant à tous les caprices de leur bourreau. Mais il est possible de prendre conscience de la présence d’un chantage émotionnel par certains signes, certaines intuitions. Souvent, la victime se sent mal à l’aise et en porte-à-faux avec elle-même : elle s’en veut d’avoir obéi, mais il est trop tard. Ces sentiments sont un signal qu’elle est souvent en train de se trahir et qu’elle vit un leurre. Parfois, elle se sent aussi partagée, entre la peur de décevoir le pervers et sa propre volonté.

Elle peut aussi être en colère de se sentir manipulée et ressentir de la culpabilité vis-à-vis d’elle-même ce qui l’installe dans le doute et la honte. Toutes ces émotions sont très néfastes et portent atteinte à l’estime de soi des victimes. Pourtant, elles sont aussi autant d’indices qui révèlent la présence de la manipulation et suggèrent par leur inconfort psychologique, un certain besoin d’en sortir. Mais il est difficile de sortir de l’emprise d’un pervers maître-chanteur, car il menace souvent, se plaint sans arrêt, et déploie une énergie considérable à isoler ses victimes.

Résister au chantage affectif et émotionnel

Si les manipulateurs excellent dans le chantage, c’est qu’ils connaissent bien le terrain auquel ils s’attaquent avec les faiblesses et la faille narcissique qu’ils peuvent exploiter chez l’autre. On le sait, ceux qui nous connaissent le mieux nous manipulent avec d’autant plus de facilité. Cela rend les chantages des pervers narcissiques d’autant plus dangereux lorsqu’ils sont exercés à l’intérieur d’une même famille, notamment par des parents toxiques.

Alors que faire pour résister à ces chantages ? D’abord sûrement ne pas réagir et refuser d’être l’otage de la violence affective perpétrée par l’autre. Il faut aussi se poser des questions sur la façon dont l’autre formule ses demandes, s’il y met de la menace et pourquoi se sent-on obligé d’obéir. Les victimes qui obtempèrent aux désirs d’un partenaire toxique doivent aussi se demander pourquoi elles acceptent et ne pas se cacher qu’elles subissent contrainte et emprise.

Résister au chantage d’un grand manipulateur nécessite de mettre beaucoup de défenses psychiques en œuvre : notamment apprendre à dire non et à considérer et respecter ses besoins avant ceux de l’autre. Le travail avec un thérapeute aide à trouver ces repères qui font souvent défaut aux victimes de partenaires maîtres dans l’art de manipuler leurs sentiments.

Lire aussi la culpabilisation et le verrouillage psychologique

 

 

 

 

Pascal Couderc

Psychanalyste, psychologue clinicien Montpellier et Paris et en téléconsultation pour les francophones partout en France et dans le monde.

Pascal Couderc en visio consultation

 

Articles récents

error: Contenu protégé !!
dolor mi, luctus quis porta. ante. libero. tempus lectus justo libero