Accueil

Bienvenue sur Pervers-narcissique.com par Pascal Couderc, psychanalyste, psychologue clinicien à Paris et Monpellier. Ce site est un lieu d’information et d’échanges sur les relations avec un(e) pervers narcissique, sa personnalité, s’en sortir.

Consultez nos rubriques, les témoignages, échangez dans les commentaires en bas de chaque page.

Manipuler, c’est induire l’autre à accomplir des actes qui vont à son propre avantage. Si les petites manipulations ordinaires font partie de la vie quotidienne du couple, le pervers narcissique, lui, séduit pour mieux frapper. Il donne l’impression de tout faire pour l’autre afin de mieux le détruire, et possède l’art de renverser la situation en se présentant comme une victime.

Manipulant non pas ponctuellement, mais constamment, insidieusement au début, il modèle à force de critiques la personnalité même de sa partenaire, la vide de toute volonté propre, d’estime d’elle-même, avec pour conséquences, dépression, incapacité d’avancer, dépendance…

Cette maltraitance psychologique est aussi destructrice que la violence physique.

Pour plus de renseignements, n’hésitez pas à contacter Pascal Couderc, psychanalyste, psychologue clinicien, à Paris et Montpellier, auteur de : « La manipulation affective dans le couple, faire face à un pervers narcissique » chez Albin Michel et traduit en turc et en italien

pervers narcissique

La manipulation affective dans le couple

italienturc

 

 

Partagez Partager sur FacebookPartager sur GooglePlusPartager sur TwitterPartager sur LinkedinPartager sur Pinterest

16 réponses à Accueil

  1. Macchia dit :

    Bonjour
    Victime d’un pervers narcissique pendant 7ans, j’ai depuis peu enfin eu la force de me séparer
    Mais voilà, j’ai 2 filles avec, et voudrait savoir s’il existe un moyen de prouver sa maladie afin de protéger mes puces légalement de lui..
    Bien cordialement

    • Pascal Couderc dit :

      Bonjour,
      Il existe bien une loi contre les violences psychologiques au sein du couple (ici) mais très peu de condamnations.
      Il est indispensable de faire établir le droit de visite et d’hébergement par un juge aux affaires familiales.
      Pour plus de renseignements, prenez contact avec moi via le formulaire de contact
      Cordialement
      Pascal Couderc

  2. B. Diamantine dit :

    Bonsoir, je suis une victime d’un pervers narcissique et je ne sais plus comment faire pour cesser de souffrir. J’ai réussi à mettre un terme à cette histoire passionnée et destructive mais aujourd’hui je ne vais vraiment pas bien. Grace à votre site j’ai pu enfin mettre un « mot » sur le prince abominablement charmant qu’il est. Je pensais que de découvrir ce qu’il est m’aiderait à avancer mais je n’y arrive pas. Même si aujourd’hui je comprends pourquoi systématiquement il m’accusait de ce que lui faisait, chose que j’avoue était extrêmement difficile à saisir. « Mais comment peut-il me reprocher de l’avoir isoler des miens ? lorsqu’il connaissait toute ma famille ! Il venait aux fêtes de fin d’année ! pourtant je ne rêve pas c’est bien moi qui ne connais absolument personne de son monde ! » il y a eu tellement de reproches, d’accusations, d’insinuations que je me suis renfermée complètement et j’ai fini par croire qu’effectivement tout était de ma faute et qu’il avait raison !!
    Je suis perdue face à ma douleur permanente, si puissante, si terrifiante. Je ne suis plus personne, je ne sais plus quoi faire, quoi penser.
    J’ai pourtant doucement renoué avec les miens, toutes ses personnes que j’avais volontairement éloignées de moi parce que j’ai fini par penser comme lui sur eux.
    Aujourd’hui je me retrouve en enfer, je vois les miens mais souffre en silence. Mes journées en solitaire sont ponctuées de cauchemars, d’effondrement en larmes, à passer mon temps à le chercher partout sur le net et forcément à le trouver.
    Je suis addict d’un PN, j’ai peur.
    L’homme que j’aime est monstrueux et il l’a toujours été, je veux sortir de cet enfer, je fais tout pour mais même si à présent cela fait 5 mois que je ne l’ai pas vu et presque autant qu’il n’a pas pris contact avec ses messages plein d’amour, je n’arrive pas à avancer.
    Je ne veux plus de lui, cela est clair pour moi, je ne pense même pas l’aimer encore à moins que ce ne soit l’inverse, je ne sais plus mais je suis complètement sous emprise de mon PN.
    Je ne sais plus quoi faire, le temps passe et la souffrance est omniprésente nuit et jour.
    Mes sourires devant mes proches cachent une souffrance dont j’ai besoin de sortir avant d’avoir recours à une fin plus radicale.
    Je vous en prie, aidez-moi.

    • Pascal Couderc dit :

      Bonjour,
      Merci pour votre message.
      Vous dîtes être addict à un PN, vous êtes surtout dépendante d’un homme qui n’existe pas.
      L’homme que vous pensez aimer n’existe pas, celui que vous aimez est celui qu’il vous a fait croire qu’il était mais qu’il n’est pas.
      C’est une illusion.
      Si vous êtes en région parisienne ou montpellieraine, je peux vous recevoir pour vous aider.
      Cordialement
      Pascal Couderc

  3. bénédicte dit :

    Bonjour,
    Je crois et j’en suis quasiment certaine etre la victime d’un pervers.
    Narcissique je ne sais pas mais pervers.
    Tout était tellement beau au début, très vite nous nous sommes marié et même pas un an après ….je ne me reconnais plus, par moment je ne le reconnais plus…
    Il peut parfois être si gentil, si doux, attentionné…et parfois tellement son contraire.
    La moindre chose que je vais dire, il faut que je pèse mes mots pour ne pas le contrarier. Un petit rien pris de travers…et c’est la misère.
    Son regard devient noir, ses traits se durcissent, sa main s’ouvre et se ferme nerveusement….cette main qui me fait peur car je ne sais pas s’il fait ce geste pour se retenir de me frapper…
    Forcément, plus d’amies, plus de famille de mon coté…je me sent tellement seule et prisonnière par moment.
    Mais je l’aime tellement dans ses « phases » de gentilles.
    Il me donne tellement d’amour…et parfois me fait tellement mal….
    J’ai l’impression d’etre sa prisonnière, son jouet, son p’tit toutou qui suit gentillement meme s’il n’en a pas envie.
    Qu’est ce qu’il m’ arrive ????
    Cordialement.
    Béné

  4. Marie emilie dit :

    Bonjour,

    Je tenais à vous dire que je trouve votre site très bien fait. Merci beaucoup.
    Pour ma part c’est au niveau professionnel que je pense être en proie d’un PN.
    Auriez vous un site sur le PN au travail à me conseiller ?
    En tout cas votre site aura contribué à me faire ouvrir les yeux .
    Marie Emilie

    • Pascal Couderc dit :

      Bonjour,

      Merci pour votre message.
      Je n’ai pas connaissance de site spécifique sur la manipulation au travail, les ressorts sont exactement les mêmes…
      La première a en avoir parlé est M. F. Hirigoyen.
      Bientôt ici, une rubrique sur la manipulation au travail.
      Cordialement
      Pascal Couderc

  5. Lipreau dit :

    Bonjour,
    J’aimerais savoir si un pervers narcissique sait forcément qu’il l’est ?

  6. Pascal Couderc dit :

    Bonjour et bienvenue,
    Cet espace est le votre pour communiquer, échanger.
    Faîtes-nous part de vos témoignages, de vos histoires.
    P. Couderc

    • Peroteau dit :

      Bonjour. J’ai rencontré un homme il y a 3 ans . Je n’ai jamais vécu avec. On a couché ensemble quelques fois et systématiquement après il devient froid et distant et plus de nouvelles pendant plusieurs semaines. Dès que j’arrive à l’oublier il revient et je retombe dans des griffes. Il sait que je suis amoureuse de lui . La dernière fois que nous avons fait l’amour il m’a dit qu’il m’aimait que j’étais sa femme. Et depuis plus de nouvelles. Pensez vous que ce soit un PN ?

      • Pascal Couderc dit :

        Bonjour,
        La vraie question à vous poser est : ai-je envie de me laisser traiter de la sorte ? Quelle image me renvoie-t-il de moi-même ?
        Cordialement
        Pascal Couderc

        • Peroteau dit :

          Quand il me jette après avoir fait l’amour effectivement je n’ai pas une bonne image de moi même mais je n’arrive pas à m’empêcher d’y retourner. Il trouve toujours la faille pour me faire revenir même si parfois il y met du temps

          • Pascal Couderc dit :

            Faites-vous aider pour comprendre et souffrir moins.
            Ne vous laissez pas entrainer là où vous n’avez pas envie d’aller…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *