J’ai vécu 30 ans avec un PN avec pathologie bipolaire … mais on ne le découvre qu’avec le temps .

J’ai rencontré mon ex à 17 ans, j’ai voulu fuir ma famille, ma mère je pense PN aussi…

A 18 ans je vivais avec ce personnage… dès les premiers temps il s’est montré jaloux, possessif, exclusif, refusant mes amis, ma famille…

Il s’est montré violent verbalement et physiquement mais savait se racheter sans jamais s’excuser…

Je l’aimais sans comprendre pourquoi autant malgré le mal.

J’ai essayé de le changer, en vain, j’ai tout essayé… mais le mal l’emporte toujours… je suis restée car j’avais un travail, une vie enfin je pensais mais tout tournait autour de lui.

On s’est marié, eu un enfant mais les crises étaient toujours là, la méchanceté, le ravissement, pas les coups… J’avais réussi à stopper ça.

J’ai découvert la première infidélité à mes 30 ans après des mois de guerre entre nous, il m’accusait de tous les mots mais lui seul était fautif…

Il a demandé le divorce, j’ai accepté et il a été perdu et a tout fait pour que je reste…

Une mutation pour s’écarter devait arranger ça : le piège, la prison.

On est partis 10 ans en expat et j’ai tout perdu : ma vie, mes proches, ma santé mentale, mon boulot, au retour j’étais mère de 3 enfants, enfermée chez moi avec ce rôle de femme soumise, rabaissée et de pire en pire car monsieur avait de quoi chasser à nouveau : les années noires, le gouffre pour moi, perte de toute estime mais envie d’être encore vivante pour mes enfants.

J’ai réussi à  être plus forte grâce à mes amies et cela a dérangé, il s’en prenait à mes enfants voyant que je lui résistais plus.
Puis un jour j’ai lu un livre : dans la gueule du loup, la révélation, je me voyais dans ces lignes, j’ai décidé de fuir mais ça a pris des années car la manipulation était forte, l’emprise, la peur… je me suis faite aider par une association, et j’ai pris un avocat et j’ai réussi à partir.

L’enfer n’était pas fini…Il a fallu se battre même après le divorce, me reconstruire, appliquer le no contact malgré les enfants, j’ai eu des hauts et bas…

J’ai beaucoup lu pour comprendre, je suis une empathique tombée dans les mains d’un PN voulant le sauver en m’oubliant .
Je n’aurais jamais dû accepter tout cela, partir plus tôt mais il faut comprendre la méthode PN pour ensuite se pardonner à soi-même d’être restée.

Il faut parler autour de soi, prendre conscience de ce qui est normal ou pas dans un couple et se faire aider pour fuir mais aussi pour faire le deuil de tout…

Il faut du temps, je pense que l’on ne se remet jamais pleinement de ça mais on peut apprendre à  vivre et avancer et sans peur .
Il y a tellement à dire, à écrire, à lire mais aussi à faire pour quitter.

Je vous remercie pour vos post très utiles et votre détermination à aider les autres dans cette lutte.

error: Alert: Content is protected !!