LA MANIPULATION SUBTILE DU PN : s’imposer sans en avoir l’air

La manipulation subtile du PN est comparable à l’excitation que ressentirait un enfant qui découvre à peine la boîte renfermant son nouveau jouet. Il glane quelques indices sur la nature et le fonctionnement de l’objet avant de tester timidement son potentiel pour ensuite, à force d’apprentissage, le pousser à son maximum. Pour un pervers narcissique, l’enthousiasme est similaire. Le jeu des impositions discrètes sur sa proie a pour dessein d’évaluer le degré de malléabilité de sa victime et d’en tirer les enseignements utiles pour instaurer une relation d’emprise durable. Voyons comment lâcher du lest sur des choses anodines peut, lorsque cette manœuvre s’inscrit dans une stratégie machiavélique, mener à de graves conséquences.

Comment se manifestent les impositions subtiles ?

La manipulation subtile du PN se met en place par un jeu d’imposition si discret que cela ne vous traverserait même pas l’esprit de lui accorder une quelconque importance. C’est souvent en se refaisant le film de la première année avec un vampire sentimental que l’on réalise combien la soumission à son emprise s’est instaurée progressivement, mais implacablement. Le plus souvent, une fois sa nature de prédateur pervers dévoilée, on constate qu’on avait senti les prémisses de sa maltraitance. Que ces signaux, on a choisi de les ignorer pour vivre l’idylle de la lune de miel. Mais est-ce entièrement la faute de la victime d’avoir éludé les indices ? Était-ce si évident qu’il aurait mieux valu accorder de l’importance à ces petits combats pour lesquels elle n’a pas pris les armes ? Bien sûr que non et voici quelques exemples pour mieux comprendre le pouvoir des impositions subtiles.

Exemples de manipulation discrète

Parmi les phrases à ne jamais dire à une victime de PN, il y a toutes celles qui impliquent qu’elle aurait pu faire autrement, sous-entendu que n’importe qui d’autre aurait pu mieux faire. Les personnes qui n’ont jamais eu affaire à un manipulateur sentimental, ou du moins qui n’en ont jamais identifié, ont beaucoup de mal à comprendre l’aspect inéluctable d’une mise sous emprise. Il arrive même que ce soit les victimes elles-mêmes qui peinent à reconnaître certaines impositions subtiles en tant que techniques manipulatoires. Voici donc quelques exemples qui semblent anodins et représentent pourtant des tests de réceptivité à la domination.

Vous imposer la compagnie de personnes que vous n’appréciez pas

Sous couvert de “réunir tout le monde”, le PN vous imposera de côtoyer des gens que vous n’affectionnez pas particulièrement. Ceci vous forcera à faire bonne figure et donc à porter un masque social qui peut s’avérer dissonant avec votre personnalité et vous mettre en souffrance psychique.

Vous amener dans des lieux qui vous n’auriez pas choisis

Si vous détestez le froid et la neige, il se fixera pour mission de vous suggérer des vacances à la montagne, soi-disant dans l’idée de partager avec vous sa passion pour le ski, alors que vous vous imaginiez déjà à l’île Maurice en février. “Au revoir bikini !”, le budget voyage sera sacrifié au bon plaisir de Monsieur PN. Dans une moindre mesure, cela peut être aussi de vous inviter par surprise dans un restaurant indien pour votre anniversaire, alors qu’il sait pertinemment que vous ne supportez pas la cuisine épicée.

Vous offrir des choses que vous n’aimez pas

Le grand classique de la manipulation subtile, c’est de vous contraindre à remercier votre bourreau pour quelque chose que vous détestez. Vous aimez les bracelets fins et dorés ? Il vous fera don d’une grosse manchette en argent. Le vert n’est vraiment pas la couleur qui vous met en valeur ? Vous aurez droit à une magnifique pièce verdâtre dans votre garde-robe, à arborer régulièrement pour témoigner votre gratitude.

Vous faire renoncer à vos plans de départ

Vous aviez prévu de suivre une formation intéressante pour votre carrière ? Il saura vous faire croire que le moment est mal venu pour vous. Vous aviez rendez-vous avec votre amie d’enfance qui, soit dit en passant, n’apprécie guère votre nouveau compagnon ? Pas de chance, il a prévu une balade romantique au même moment. Le bénéfice pour lui est double : en risquant de fâcher votre amie, cela vous isole pour vous rendre plus vulnérable à son influence, et cela écarte la fauteuse de trouble.

Vous mettre en position de cautionner ce qui va à l’encontre de vos valeurs

Petit à petit, vous vous retrouvez dans des situations malaisantes de devoir reporter ou annuler ce qui était prévu, quitte à mentir. Vous vous verrez vous excuser auprès de tous ceux qui souhaitaient vous voir, y compris votre famille. Sous couvert de prioriser votre couple, vous vous oublierez et bientôt, vous ne vous reconnaîtrez plus. C’est là le plus grand danger de la manipulation subtile : croire que vous faites les choses de plein gré alors qu’en fait, elles vous sont instillées par un personnage malveillant.

En quoi la manipulation subtile du PN est-elle dangereuse ?

Nous venons de voir que par souci de faire des concessions pour assurer un équilibre dans votre relation, vous en arrivez à ignorer qu’en réalité, ces efforts se font à sens unique. Identifier un pervers narcissique est un processus de longue haleine. Si, une fois que le masque tombe, on peut effectivement retracer la chronologie de son entreprise de destruction de sa victime sans difficulté, dans le vif du déroulement de l’histoire, rien n’est aussi limpide. Faire des efforts dans une relation est tout à fait sain et normal. Un couple se construit sur des compromis, surtout s’il est récent. Ainsi, se montrer arrangeant est souvent synonyme de maturité et démontre une réelle envie de bâtir à deux. Mais il ne faut pas confondre conciliance, compliance, conformisme et soumission. Pardonnez-nous si quelques-uns de ces termes semblent peu conventionnels selon les dictionnaires de langue française, mais ce sont des concepts souvent utilisés en psychologie pour la richesse du sens qu’ils portent.

Être conciliant, c’est se placer dans une ouverture d’esprit, portée sur la bonne entente, plutôt que sur la défense d’intérêts personnels. Dans un autre registre, la compliance introduit une part de contrainte, une sorte d’injonction à coopérer sous peine de désagrément. Le conformisme est quant à lui régi par l’idée que l’on doit coller à certaines attentes, le plus souvent par peur du rejet. Enfin, la soumission décrit une attitude d’obéissance et se rapproche du schéma d’assujetissement chez la victime de PN. Il y a donc un effet boule de neige dans le fait d’accepter de plus en plus l’autorité de votre partenaire et ce, sur plusieurs niveaux de gravité. Rappelons que certaines de ces impositions subtiles sont présentes et, par conséquent, détectables dès le premier rendez-vous avec un manipulateur émotionnel. Si vous avez un doute sur la légitimité de ces demandes constantes de compromis, faites l’essai au moins une fois de dire “non”. Il est de notoriété publique que le PN n’a absolument aucune tolérance à la frustration. Quelqu’un d’amoureux et de respectueux de vos besoins pourra comprendre votre refus. Un pervers narcissique le vivra comme un véritable affront. Et même s’il semble accepter momentanément votre assertivité par pure prudence, soyez attentive aux répercussions. Si vous sentez que votre partenaire cherche à se venger ou présente une attitude passive agressive, c’est de très mauvais augure pour la suite de votre histoire de couple.

 

 

La manipulation subtile du PN revêt une allure insignifiante qui pourrait très bien passer inaperçue si toutefois elle ne s’insérait pas dans un projet plus vaste de démolition de sa proie. Reconnaître ce mécanisme, c’est se protéger des risques bien réels de microtraumatismes cumulatifs. Avec un manipulateur sentimental, chaque coup est calculé et vise à lui apporter des bénéfices. Il n’y a pas de hasard, rien n’est anodin. Soyez prudente et attentive à votre ressenti profond. Tout ce qui vous éloigne de vos valeurs, de votre cercle familial et social, de vos projets, de vos aspirations n’est pas destiné à vous épanouir, surtout si c’est enrobé d’un amour qui semble bien opportun pour votre partenaire.

 

Articles recommandés

CONTRÔLE COERCITIF, PERVERSION NARCISSIQUE, EMPRISE : les nuances

CONTRÔLE COERCITIF, PERVERSION NARCISSIQUE, EMPRISE : les nuances

Le contrôle coercitif offre l’avantage de donner une consistance juridique à un phénomène qui relève souvent du ressenti. La perversion narcissique et l’emprise flirtent avec la coercition sans en être de parfaits synonymes. Saisissons les subtilités entre ces notions pour mieux appréhender les cas de figure où elles se présentent.

lire plus
PREMIÈRE ANNÈE AVEC UN PN : le scénario classique

PREMIÈRE ANNÈE AVEC UN PN : le scénario classique

Il y a des grands classiques de la narration qui marchent toujours. C’est bien que l’intrigue est efficace ! Il suffit d’adapter quelques éléments pour produire une quantité infinie de versions, alors que le fil conducteur reste inchangé. C’est pareil pour une histoire avec un PN dès la première année. Du prologue à l’épilogue, on sait ce qui va se passer…

lire plus
LA JALOUSIE DU PERVERS NARCISSIQUE

LA JALOUSIE DU PERVERS NARCISSIQUE

La jalousie est une arme de destruction massive. C’est un outil d’emprise et de destruction, que le pervers n’hésite pas à exprimer pour éteindre sa victime et la manipuler. Un cocktail d’attaques, de violence et de destruction.

lire plus