Marie : sa reconstruction en cours

Bonjour ,

J’ai vécu plus de deux ans et demi avec un pervers narcissique.
La rupture n’a pas été mon initiative, il avait trouvé une autre cible  me ressemblant d’ailleurs (des difficultés dans son couple, hypersensible et la confiance en soi un peu écornée). J’ai vite compris que c’était une chance qu’il me quitte car je n’en avais pas la force.

Avant de partir

le temps de trouver un appartement, il est resté deux mois à la maison à  afficher devant moi son nouveau bonheur. Il passait  et prenait ses coups de fil devant moi.
Il me parlait d’elle, elle est intelligente,  sportive, tellement plus que moi en somme.

J’ai été mise sous pression pour la maison, soit je rachetais sa part, soit on la vend mais vite car il ne voulait pas assumer une prochaine taxe foncière.
J’ai pu la racheter non sans certains sacrifices.

Son histoire avec cette nouvelle cible n’a pas duré, elle a dû voir ce qui n’allait pas bien plus tôt que moi.
Du coup, il a tenté de revenir vers moi et j’ai failli retomber dans le piège.

Car mon estime de moi en a pris un coup,

j’avais l’impression de n’être plus rien sans lui, de n’être capable de rien, tant il avait tissé sa toile.
Il a essayé de m’isoler davantage en tentant d’éloigner ma fille pour ses études, pour son bien soi-disant.

Aujourd’hui cela fait 7 mois que nous sommes séparés, depuis il a trouvé à nouveau une cible m’ont dit des amis communs. Une gentille fille, rayonnante mais qui a subi une grande souffrance. Ça me fait froid dans le dos.

J’espère en être sortie.

 

Articles recommandés

JULIETTE

“Mon voyage a commencé en 2011, lorsque j’ai rencontré le père de mes enfants. Les premières années ont été stables et heureuses, avec la naissance de notre fille en 2015 et l’achat d’un appartement. Cependant, notre déménagement en Suisse en 2017 a marqué un tournant, où j’ai commencé à remarquer un changement dramatique dans son comportement. Devenu distant et préoccupé, il m’a peu à peu isolée, transformant notre vie en une cohabitation forcée. L’annonce de notre deuxième enfant n’a fait qu’aggraver la situation, avec son absence émotionnelle et physique grandissante. Face à la trahison, l’isolement, et les défis professionnels, j’ai dû trouver la force de naviguer seule à travers cette période tumultueuse, tout en protégeant mes enfants et en gérant les difficultés liées à notre séparation.”

lire plus

CHANA

Chana a rencontré Alain sur un site de rencontre, véritable terrain de chasse des pervers narcissiques. A postériori, on peut comprendre que beaucoup d’indices étaient déjà présents…

lire plus
error: Alert: Contenu protégé!!