BLESSURES ET RELATION TOXIQUE : Comment Se Reconstruire ?

“La blessure vit au fond du cœur.” – Virgile

Les relations toxiques à un pervers narcissique, laissent de lourdes blessures dans le psychisme et le cœur de la victime. La violence quotidienne est inouïe et sournoise, et marque la relation au fer rouge. Si les dégâts sont nombreux pour la victime du manipulateur pathologique, il est cependant possible de se reconstruire : voici comment.

Les conséquences d’une relation toxique

La relation à un pervers narcissique

Le pervers narcissique a une structure de personnalité pathologique. Il est structurellement toxique, et son rapport aux autres et au monde en est en conséquence délétère.

Dénué d’intériorité, le pervers narcissique n’envisage les relations que sur un mode de domination. Pour ce manipulateur toxique, tout n’est que opportunité de parvenir à ses fins.

En effet, le pervers narcissique n’agit que par intérêt malgré ce qu’il laisse percevoir à ses victimes lors de la lune de miel.

La relation avec un pervers narcissique est donc d’emblée déséquilibrée. Elle est biaisée par avance, par la nature même du manipulateur toxique dont les seules intentions sont de nuire à autrui, pour s’élever lui-même.

Afin de conserver une place de choix, le pervers manipulateur s’assure du maintien de sa victime sous emprise. La manipulation est alors de mise. Elle lui est même indispensable.

Cette manipulation est caractéristique du rythme d’une relation toxique. Elle est délétère pour quiconque la subit. Agressions verbales et psychologiques, critiques, dénigrement, chantage affectif ou encore mensonge : la liste est encore bien longue, et les dégâts qui en résultent vont au-delà de l’imaginable.

Une manipulation quotidienne, constante et mûrement réfléchie dans les moindres recoins par le manipulateur pathologique. Il n’hésite pas à dépasser toutes les limites de sa victime, afin d’arriver à ses sombres objectifs, quels qu’en soient le prix.

Les blessures d’une relation d’emprise

Face aux violences quotidiennes et à la manipulation de tous côtés, les victimes sont prises de sentiments partagés, multiples et souvent négatifs envers elles-même. Le doute, la confusion, la honte et même la peur s’installent progressivement.

L’insécurité quotidienne est noyée dans le tourment et l’illusion des premiers instants de la lune de miel. Et pourtant, la violence est continue, sans l’ombre d’un répit pour les victimes de ces manipulateurs pathologiques.

L’étau se resserre un peu plus chaque jour, autour comme en elles, créant de nombreuses blessures profondes et de surface.

L’estime et la confiance des victimes sont également écorchées. Les critiques et le dénigrement constant qu’exerce le pervers narcissique sur ses victimes, participent à les réduire à néant.

Elles sont ainsi à la merci du pervers manipulateur contre leur gré. Elles perdent alors peu à peu tout libre arbitre, toute liberté d’être et de vivre.

La culpabilité dans laquelle sont plongées les victimes est également immense. Elle est induite de manière quotidienne par le pervers narcissique, envers qui la victime se sent continuellement redevable et coupable.

Cette culpabilité empêche bien souvent les victimes de ces individus pathologiques de percevoir les mécanismes en jeu de l’emprise, d’en prendre conscience et d’appeler à l’aide.

En réalité, si ces blessures de rejet, d’injustice, de soumission et même d’humiliation sont si nombreuses, c’est bien en raison du caractère constant de la manipulation et des agressions psychologiques qu’exerce le pervers narcissique sur ses victimes.

Les étapes de la reconstruction

Sortir d’une relation toxique est un processus. Un processus long, mais dont il est nécessaire de souligner le courage.

L’emprise d’une relation toxique à un pervers narcissique est immense. Les liens sont serrés, et parfois invisibles.

La toxicité d’une telle relation se cache dans les intentions perverses du manipulateur, qui n’a ni morale, ni empathie, ni même de limite.

Aussi, et pour cette raison précise, il est plus qu’essentiel d’en sortir au plus vite. C’est une urgence vitale : votre santé mentale en dépend.

Ce processus est indissociable du processus de reconstruction. En effet, reconstruire une version de soi solide, est indispensable pour tendre vers une liberté.

Faire appel à un professionnel

L’aide d’un psychologue ou psychiatre spécialisé et expert en perversion narcissique est souvent indispensable. Cette aide est précieuse et nécessaire, afin de se libérer des chaînes d’une relation toxique à un pervers narcissique, et se reconstruire.

Le travail thérapeutique permet non seulement de trouver un lieu sûr et loin de tout jugement, mais aussi de recréer un lien de confiance avec le thérapeute.

C’est un lieu où la parole et la pensée sont libres. Où il est possible d’être soi, et de se redécouvrir dans un cadre neutre et bienveillant.

Un psychologue spécialisé, vous permettra de trouver l’appui nécessaire, afin de tracer progressivement la reconstruction suite à cette relation toxique dévastatrice avec un pervers manipulateur.

Prendre conscience de la toxicité de la relation

Prendre du recul sur les événements n’est pas toujours évident. C’est même parfois impossible. La manipulation, l’omniprésence et l’emprise du pervers narcissique sont telles, qu’il est souvent difficile de prendre conscience du caractère dévastateur et destructeur de la situation.

C’est pourtant un premier pas vers la libération de l’emprise et de sa reconstruction.

Écouter votre voix intérieure est un des plus précieux indicateurs en votre possession. Au plus proche de vous, votre ressenti vous permettra d’ouvrir progressivement les yeux sur l’ampleur de l’emprise dans laquelle vous avez été piégée par le manipulateur toxique.

Si cette étape est souvent difficile et douloureuse, il est possible de la surmonter aux côtés d’un professionnel, qui saura vous épauler tout au long de ce processus courageux.

Libérer ses émotions

La toxicité engendrée par les relations toxiques est immense, comme nous l’avons évoqué. Elle est presque même impensable.

Les émotions accumulées au cours de telles relations créent, comme nous l’avons décrit ci-dessus, de nombreuses blessures. Aussi, il est urgent de ne plus garder en soi un tel poids.

Par la parole, l’écriture, l’expression artistique, l’activité physique ou bien d’autres. Libérer ses émotions est un processus nécessaire à la reconstruction.

C’est aussi reconnaître que vous avez été victime de manipulation, dont vous n’êtes en aucun cas responsable. Que vous êtes victimes, et que vous méritez de vous en sortir.

Évacuer les secrets, les sentiments, les pensées, et la violence de votre relation vous permettra de vous alléger afin d’aborder l’avenir avec plus de force et de légèreté.

Apprendre à se protéger

Le pervers narcissique ne recule devant rien. Sans empathie ni morale, il n’hésite pas à outrepasser les limites les plus indispensables à l’équilibre de l’esprit humain. Les abus toxiques sont nombreux et destructeurs.

En réalité, se protéger est un apprentissage. C’est un processus d’acquisition, qu’il est vital pour vous de mettre en place. Apprendre à vous protéger, à protéger votre intégrité, à dire non, à instaurer vos limites vous défendre au quotidien.

C’est une étape nécessaire dans votre reconstruction. Apprendre à se protéger, c’est aussi retrouver confiance et estime de soi. Ces éléments sont essentiels, afin de se protéger.

Penser à soi

Enfin, penser à soi est une étape majeure et essentielle à prioriser dans ce processus de  reconstruction. Apprendre à vivre pour soi, dans l’écoute et le respect de ses désirs et de ses envies.

Mais aussi apprendre à vivre sans le regard des autres, qui est par essence, radicalement différent du vôtre. Car c’est bien de vous qu’il s’agit. De votre personnalité, de vos rêves, de vos projets et de vos besoins, de votre vie.

Cicatriser les douleurs générées par une telle relation toxique, permet de peindre l’avenir, avec sérénité.

Articles recommandés

RÉSILIENCE APRÈS UN PN : 4 clés pour la favoriser

RÉSILIENCE APRÈS UN PN : 4 clés pour la favoriser

Les anciennes victimes de pervers narcissiques savent combien la reconstruction est longue après une relation toxique. La libération des nombreux traumatismes dus aux différents abus se matérialise par le concept de résilience. Ce processus tant recherché peut être enclenché par des actions à mettre en place dès que possible. Découvrez 4 clés facilitatrices.

lire plus

DÉPENDANT AFFECTIF : 5 PRINCIPES POUR SE LIBÉRER DE L’EMPRISE

Le dépendant affectif se montre sous son meilleur jour pour se faire aimer, tout comme le pervers narcissique. Mais une fois la relation établie, le premier se soumet tandis que le second domine et écrase. Seule solution pour sortir de cette emprise malsaine : apprendre à s’aimer soi-même grâce à des principes simples et efficaces.

lire plus

COMMENT OUBLIER UN PN ? 9 conseils pour aller de l’avantCOMMENT OUBLIER UN PN

Votre histoire avec le pervers narcissique est enfin finie. Pourtant, son souvenir vous hante toujours. Sans être là physiquement, il fait encore partie de votre quotidien, bien malgré vous. Tout vous rappelle sa présence, sans parler de ses assauts dans votre nouvelle vie qui perdurent bien souvent au-delà de la rupture. Suivez nos conseils pour vous détacher de lui.

lire plus
error: Alert: Contenu protégé!!