La victime du pervers narcissique dans le couple

Temps de lecture : 3 minutes

L’histoire n’est faite que de ‘contes de fées’ souvent bien loin de la perfection. Ils sont parfois fondés sur du sang et de la peur, contrairement à ce que l’inconscient collectif en retient.  Peut-être pourrait-on la qualifier de ‘compte de faits’. Là où le personnage principal bascule dans les bras d’un prince pas si charmant, aux multiples visages et accoutrements. Martyr de son amour pour son bourreau manipulateur. Voici ce que subit le conjoint du pervers narcissique, victime de son amour pour son bourreau.

La lune de miel

L’histoire démarre souvent comme un conte de fées. La victime est prise dans les filets du séducteur professionnel qu’est le pervers narcissique. Elle le trouve beau, intelligent, parfait..un véritable prince charmant. En effet, il sait y faire, et elle tombe sous le charme de son idéal, masqué.

La victime du pervers narcissique est aveuglée par la beauté de façade que lui laisse paraître son amant interdit. Malheureusement, elle succombe aux charmes du manipulateur aux multiples visages. Celui-là même à qui il ne faudra parfois que peu de temps pour sévir et détruire sa victime.

Doublement aliénée par ses failles et blessures du passé, la victime tombe délicatement dans les bras du pervers narcissique. Tandis que, celui ci l’accueille avec l’amour qu’elle a tant convoité.

Le compte de faits

Malheureusement, l’histoire se dégrade rapidement et vire au cauchemar. La victime du pervers narcissique se trouve rapidement et insidieusement sous emprise. En effet elle est victime de son amour et de la dépendance installée à ses dépens.

La violence qu’elle subit alors repose sur le triptyque : séduction, emprise psychologique et manipulation. En définitive, la roue est enclenchée. Chaque tentative de la victime de se positionner, est une balle de plus donnant matière au pervers narcissique d’appuyer sur la détente.

En réalité, le partenaire du pervers narcissique est alors conjointement victime de son amour et de son bourreau. Les deux ne font plus qu’un dans un dueto macabre. C’est le début de l’anéantissement vers lequel la victime court. Elle est aveuglée par les discours et la manipulation du pervers polymorphe insaisissable.

en couple avec un pervers narcissique

Anéantissement de la vie-ctime

Tandis que, assommés par ce triptyque pathologique de séduction, d’emprise et de manipulation, les conjoints de pervers narcissiques ne voient plus que difficilement les mécanismes s’installer et se retrouvent vite impuissants, dévastés et à la dérive de leur existence.

En fait, ils se fissurent comme un mur mal entretenu et finissent souvent par tomber en miettes. En d’autres termes, ils sont pris à défaut et constamment rabaissés, dénigrés, culpabilisés.

Les victimes sont souvent pleines d’amour, de confiance en autrui et de bonnes intentions, mais face à un pervers structurellement pathologique, il est bien vain de lutter. Conséquence de quoi, elles s’effacent peu à peu de leur vie et de leur existence pour laisser la toute puissance à leur conjoint pervers dans une totale soumission dont elles n’arrivent plus à se défaire.

En fin de compte, la meilleure solution est parfois de fuir et de se reconstruire, pour mettre fin au schéma et au calvaire quotidien. L’amour est là pour nourrir, non pour détruire.

error: Alert: Content is protected !!