L’argent est un terrain de manipulation privilégié pour un manipulateur pervers. C’est l’outil idéal pour asseoir une emprise et orchestrer matériellement la mise en dépendance de sa victime. Une véritable hémorragie financière et psychique en perspective…

Le manipulateur pervers : un partenaire intéressé ?

Oui, les partenaires pervers narcissiques, hommes ou femmes, sont sans conteste des partenaires amoureux exigeants et intéressés. Mais leurs victimes s’en aperçoivent difficilement au départ. Lors de sa phase de séduction, le manipulateur pervers va jouer les trompes l’œil avec l’agent, en se montrant souvent d’une générosité aussi immodérée qu’ostentatoire. Néanmoins, 2 traits de caractère révèlent quand même discrètement sa perversion par rapport à l’argent : un certain matérialisme et une réelle toute-puissance.

Car l’argent occupe une place de choix dans la vie du manipulateur pervers, et pour cause. L’argent fait bon ménage avec son narcissisme défaillant car il lui permet de combler ce gouffre abyssal, en révélant un appétit insatiable. Plus d’un manipulateur pervers ne se refuse rien avec l’argent, notamment au niveau de tout ce qui peut socialement représenter la réussite et le pouvoir : belle voiture, montres de luxe, vêtements de marque… L’argent est comme un miroir, qui aide capter le regard de l’autre, susciter l’attirance, asseoir son influence, et plus tard, une emprise.

Un manipulateur pervers cherchera rapidement à prendre le contrôle des finances de sa victime pour contrôler sa vie. Le type de manipulation est certainement différent selon que l’on ait affaire à un homme ou une femme manipulatrice.
L’homme manipulateur narcissique aimera déposséder complètement ses victimes de manière à les rendre matériellement très dépendantes. Il peut agir aussi sous le mode vampire, en utilisant des techniques de manipulation telles que le chantage ou le dénigrement, pour ponctionner régulièrement leurs ressources. Une tactique que préférera la femme perverse narcissique en considérant son compagnon comme un « distributeur à billets ». Elle l’enfermera dans une relation toxique où, par une demande perpétuelle et tyrannique, elle cherchera à combler ses manques narcissiques profonds.

 

Le fonctionnement du pervers narcissique avec l’argent

 On peut résumer assez simplement le comportement d’un manipulateur pervers avec l’argent : il en a rarement, ne sait pas le gagner, mais utilise très bien celui des autres.

Son comportement est celui d’un grand enfant égocentrique, qui ne sait pas gérer ses pulsions, ignore ses vrais besoins, mais en demande toujours plus. Il est logique donc qu’il ne sache pas gérer l’argent et n’en comprenne pas le fonctionnement. Il peut travailler, mais son salaire ne sera jamais suffisant à ses yeux. Il vit donc volontiers au-dessus de ses moyens pour compenser le manque, et rendra sa victime responsable de ce manque.

manipulateur-pervers-argent

Il convient donc d’être particulièrement prudent sur le plan financier avec un partenaire pervers manipulateur et de se souvenir qu’il ne reconnaît ni l’altérité de l’autre, ni la culpabilité. Par conséquent, il considère l’argent de sa victime impunément comme le sien.

Ce travers peut le conduire à des comportements irresponsables et répréhensibles aux yeux de la loi. Un tel partenaire peut abuser sans remords des moyens de paiement du couple ou vider les comptes de sa victime. Il établit aussi sans problèmes de fausses attestations pour obtenir des crédits qui l’aideront à consommer toujours davantage.
Il ou elle exigera toujours bien sûr, que toute acquisition soit réalisée avant tout à son nom. La plus grande prudence s’impose donc lors de l’achat d’un appartement, d’une maison ou d’une entreprise si l’on vit aux côtés d’un manipulateur.
Rappelons aussi que ce type de personnalité a plutôt du mal à gérer l’argent, ce qui explique que son ou sa partenaire n’a pas besoin d’être forcément riche pour lui servir de sécurité financière. Néanmoins, le manipulateur pervers s’intéresse de préférence aux victimes qui possèdent déjà des ressources qu’il convoite : habitation, carrière professionnelle, fortune, héritage… En fait, tous les biens d’une victime sont menacés, dès lors qu’elle ne prend pas conscience des appétits insatiables de la personne toxique présente dans sa vie.

En cas de rupture amoureuse avec un partenaire manipulateur pervers, homme comme femme, il est vivement conseillé de protéger ses comptes et d’anticiper ses réactions. S’il devine les intentions de l’autre, un sociopathe peut se révéler particulièrement sournois dans ses agissements. Il parvient parfois à maintenir longtemps un lien avec sa victime en l’endettant et continue ainsi à la polluer longtemps pour gêner sa reconstruction. À cet égard, il est bon de rappeler qu’il n’est jamais trop tard pour sortir d’un schéma de relation malsain ou masochiste en entamant une psychothérapie.

 

 L’argent au sein de la relation

L’argent est donc un véritable sujet existentiel pour un manipulateur pervers. Les manipulateurs de tous sexes l’utilisent avant tout comme un moyen, qui sera au début un appât avant de devenir un instrument de domination.

Lors de sa phase de séduction, un manipulateur pervers va se montrer prodigue, même si la victime ignore souvent qu’il utilise déjà, le plus souvent, l’agent des autres. Sa tactique est simple : se brosser l’image d’un personnage profondément gentil et généreux, pour rendre très vite sa victime amoureuse et surtout redevable.

manipulateur-pervers-argent

La phase d’enfermement de la victime suit ensuite, et l’argent constitue un enjeu particulièrement sensible à cette étape.
Comme nous l’avons vu, l’homme narcissique manipulateur enclavera sa partenaire de manière à lui ôter toute ressource et tout moyen de résistance. L’aveuglement des victimes tient au fait que l’opération revêt toutes les apparences de la bienveillance. Elles pensent à tords que leur bourreau souhaite les protéger, alors qu’il ne cherche que leur isolement. Elles quitteront ainsi souvent leur emploi sans méfiance, pour s’engager dans une vie commune qui tournera au cauchemar.

Réduites à la dépendance financière et affective, les victimes sont mûres ensuite pour le versant destructeur du programme de leur manipulateur pervers. L’argent se révèle un moyen providentiel pour obtenir leur soumission dès lors qu’il entraîne une dépendance dans chaque besoin de la vie quotidienne. La culpabilité, le déni et l’humiliation seront maniées avec brio à chaque instant pour appliquer la triste équation perverse : tu n’as rien, tu n’es rien, tu ne mérites rien.

Les femmes perverses narcissiques se contenteront d’isoler leurs victimes sur le plan relationnel, mais sans tarir le flux de leurs ressources. La dépendance affective sera proprement au cœur de la manipulation, avec notamment un chantage affectif et financier permanent du type : si tu m’aimes, tu payes…

 

On observe une certaine similitude entre l’argent et la sexualité dans la perversion narcissique, les 2 pouvant faire l’objet d’une demande sans fin de la part des prédateurs pervers. Un indice qui doit alerter les victimes pour les convaincre de mettre fin à ces types d’abus, plus souvent l’œuvre qu’on ne le pense dans les relations affectives.

 

Pervers-narcissique.com

Par Pascal Couderc, Psychanalyste, Psychologue Clinicien , Paris, Montpellier, Visioconsultations

 

error: Contenu protégé !!