Page 1 sur 1

Est-ce ma faute ?

Posté : 21 juin 2019, 07:30
par Yvon
Bonjour.
je suis tombé ici un peu par hasard, surtout pour chercher une réponse je crois...
Est ce moi ? Suis je aussi mauvais qu elle le dit ? ...

J'ai rencontré cette femme il y a 6 ans, un grand coup de foudre , et puis au bout d'un an ... tout s'est envolé, peut-être par ma faute , je ne sais pas ...
Un petit garçon est né, alors que notre couple battait de l'aile ( mon rayon de soleil ).
Elle s'en occupe mieux que personne, trop peut-être , limite de la surprotection ... relation fusionnelle .
Personne n'ose le garder de peur qu'il ait un bleu, ce serais la guerre ...

Bref, pour en revenir à nous. Notre couple, enfin notre si on peut l'appeler comme ça.
Elle passe son temps a me dénigrer, souvent en public d'ailleurs. peut être que je le mérite ...
Me met dehors, puis deux jours plus tard regrette et me demande de revenir.
M'a complètement isolé, c'est simple je n'ai plus d'amis, on ne sort plus, hormis avec le petit.
S’engueule avec mon père toutes les deux semaines, c'est simple, personne n'a le droit à un mot qui ne lui plait pas...
Je ne suis plus moi, je réagis en fonction d'elle, j'ai peur de la froisser, marre de ces engueulades, j'ai souvent l'impression que c'est la dernière, puis ça repart, souvent l'impression qu'elle a compris, mais ça recommence..
Je me surprend même a croire que je suis une ordure... Même quand je veut être gentil, faire le ménage ... elle repasse derrière et en gros me dit de ne plus rien faire, quand je ne fais rien ... enfin vous connaissez la chanson.
Il n 'y aurait pas ce petit garçon je ne serais plus avec, je suis complètement perdu.
Je sais plus quoi faire, j'en perd même ma joie de vivre, je me surprend a être triste presque tous les jours.
Alors, que doit je faire , est ce possible de la rendre heureuse? est ce moi la cause de tout ça?

Merci a vous en tous cas.

Re: Est-ce ma faute ?

Posté : 05 juil. 2019, 21:28
par Malisab
Bonjour à toi

Non ce n'est pas ta faute, c'est le ou la PN qui est "malade", qui ne va pas bien ce n'est pas toi même si d'une certaine façon, tu lui donnes matière à te nuire, à te faire culpabiliser. Les PN sont de vrais caméléons : blanc un jour et avec certaines personnes, noir un autre jour et avec d'autres personnes. Elle t'a choisi pou cible, je ne peux que te dire une chose : fuis.
Tu as pris conscience de son état, fuis le plus loin possible sauf si tu arrives à avoir suffisamment de cran/nerf pour faire avec et ne pas tomber encore plus bas.
Mais visiblement au vu de ce que tu dis vers la fin à savoir
Je ne suis plus moi, je réagis en fonction d'elle, j'ai peur de la froisser, marre de ces engueulades, j'ai souvent l'impression que c'est la dernière, puis ça repart, souvent l'impression qu'elle a compris, mais ça recommence..
ça risque de ne pas être une chose facile d'arriver à faire comme si de rien n'était donc fuis....
Ce n'est que mon avis, j'espère qu'il t'aura un peu aidé/éclairé/rassuré

Re: Est-ce ma faute ?

Posté : 30 août 2019, 16:17
par Ghanyou
Bonjour Yvon
Un peu comme vous, je suis arrivé ici un peu par hasard, en quêtes de réponses... de solutions... et d’un peu d’espoir.
Comme souvent quand les conflits et/ou les comportements me laissent incompréhensifs.
Après vous avoir lu, moi qui ne suit pas adepte de ce genre de forum, j’ai voulu m’inscrire et suivre cet échange.
Je me suis plus que je retrouvais dans vos lignes, quelques choses de rassurant à vrai dire... même si l’histoire n’est pas là même, bien évidemment..
La paternité est là, de même que vous, arrivé pour mon plus grand bonheur de devenir père, alors que j’étais dans le même état d’esprit que vous, d’envisager une séparation...
Paradoxale quelque part..
De nature à me remettre facilement en question, de parler de mes échecs, de mes erreurs, je deviens moins conciliant lorsqu’en face on est pas capable de le faire..
De ce fait les conflits surviennent..
Quelque part, de manière cyclique...
Amoureux.. Compréhensif, d’autant plus au vu du passé de ma compagne, tolérant.. je cherche à faire prendre conscience.. à m’excuser s’il le faut, à courber un peu plus le dos si cela a une once d’espoir d’amener un mieux être..
Pas évident lorsque les coups du sort, les aléas malchanceux de la vie, viennent nous fragiliser...
Remise en question, doutes, mésestimes de soi, on coule...
Et oui.. et si c’etait nous en fait...?
Et puis non.. on se reprend..
on reprend espoir, souvent.. car on l’aime..
Et puis ça recommence..
Arrive un moment ou parfois, elle fait en sorte de renverser les rôles, subtilement, plus ou moins fort, selon la situation..
et là on est acculé, seul, desamparé, on nous dit que c’est nous qui sommes le problème...
Et cette question lancinante « que faire? »...
Oui que faire...?
Parfois empli de désarroi, acceptant d’etre la cause, on se dit que l’on va partir.. les laisser, après tout, partir est un geste courageux, stopper l’hémorragie, supprimer le problème...
Et puis l’idée vole en éclat tellement elle nous fait mal..
Les quitter est tout bonnement impensable...
Alors que faire...?
Tenter de convaincre d’aller consulter.. ensemble..
Cela serait salutaire... et responsable...
mais dans ce contexte, amener et/ou proposer une proposition de solution peut très vite être mal perçu.. source de conflit à venir...
Alors que faire ...
Rien et continuer jusque cela craque réellement..