Message sur le Forum
Faites vivre le forum

Vidéos

Les difficultés liées aux relation avec un pervers narcissique, les violences psychologiques, sont présentées dans des vidéos de prévention et d’information dont :

Marie et Fred, le spot

Marie et Fred, le film 1ère partie : (le numéro de téléphone présenté concerne la Belgique)

Pour un couple sur huit, la violence psychologique n’est pas de la fiction.

En prélude à la journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes (25 novembre), la Fédération Wallonie-Bruxelles, la Wallonie et la CoCof se sont associées contre la violence psychologique entre partenaires.

La violence psychologique constitue le premier stade de la violence conjugale. Subtile, elle vise à faire perdre la confiance en soi à la victime et à diminuer son estime de soi, à l’isoler de son entourage et de ses ressources financière, à diminuer son autonomie.

Cette forme de violence conjugale est aussi la forme de violence la plus répandue.

Marie et Fred, le film suite :

Campagne de lutte contre la violence conjugale, 2012 (court-métrage 15 minutes), une initiative de la Fédération Wallonie Bruxelles, de la Wallonie et de la CoCof, Belgique

Le spot de Jacques Audiard :

Ce Spot contre les violences conjugales de Jacques Audiard a été énormément médiatisé du fait qu’il dévoile l’existence des violences psychologiques (La plupart du temps mise de coté car la violence physique, plus impressionnante et plus connue, fait de l’ombre à l’aspect morale, aussi important, que peuvent prendre ces violences)

A travers cette vidéo, le gouvernement veut montrer quels peuvent être les différents aspects des violences dites psychologiques : les insultes, comme les paroles blessantes ou les humiliations peuvent nuire à la santé morale des victimes, comme pourraient le faire des coups pour leur santé physique. Elle incite aussi les femmes subissant des violences psychologique à réalisés qu’elles aussi, tout comme les victimes de violences sexuelles ou physiques, sont victimes de leur conjoint et qu’elles doivent réagir au plus vite (« Ne laissez aucune violence s’installer, Réagissez, Appelez le 3919 »).

Celui de Zabou Breitman sur les violences conjugales

Cette première vidéo présente les violences conjugales de manière ironique en usant d’exagérations telles que « En France on a de la chance, (…) SEULEMENT une mort tous les quatre jours » ou « Madame A a de la CHANCE, cette fois son mari n’a pas tapé TROP fort », « HEUREUSEMENT, les voisins n’ont RIEN vu, RIEN entendu ». Cette ironie veut montrer que les violences conjugales ne sont pas acceptable, quelque soit la situation (Lorsque le présentateur dit qu’elle a de la chance de n’avoir qu’un bleu). De plus elle dénonce le comportement des témoins qui, consciemment ou non, gardent le silence sur qu’ils peuvent voir, entendre, remarquer concernant le couple en question.

Tea Party

Cette dernière vidéo réalisée par demande du gouvernement en 2010 met en scène deux frères et sœur jouant « au papa et à la maman » et reproduisant les disputes observées dans leur foyer entre leurs parents. L’idée de faire jouer cette campagne de sensibilisation par des enfants permet de toucher un plus grand nombre de personnes puisque la plupart des couples ont des enfants. Ils réalisent alors l’influence parentale qu’ils exercent et les conséquences qui peuvent s’ensuivre. Aucun parent responsable n’apprécierait de retrouver à l’avenir, ses enfants en couple confrontés à des problèmes de violences conjugales.